EnglishDeustchPlan du site

Les Douanes à Madagascar

A votre arrivée à l’aéroport, on vous demandera d’ouvrir vos bagages pour un simple coup d’œil plus que pour une fouille méticuleuse. Par contre, personne n’échappe à la déclaration de devises à laquelle chaque arrivant doit se soumettre. Cette procédure peu fastidieuse a pour but de mieux contrôler les importations de monnaie étrangère et de lutter contre le marché noir. Toutes les sommes dont vous disposez (espèces, chèques de voyage) doivent être inscrites sur un formulaire que vous garderez précieusement avec vous tout au long du séjour. A chaque opération de change, la banque ou l’hôtel agréé y indiqueront le montant de la transaction. A votre sortie du territoire, il faut déclarer la somme de devises restant en votre possession. Elle doit être égale au montant annoncé en entrant dans le pays moins les sommes converties, empêchant ainsi toute opération de change hors des circuits officiels (sauf pour les petits malins qui n’auraient pas déclaré la totalité de l’argent en leur possession à l’arrivée). Les contrôles au départ ne sont pas systématiques mais existent même s’ils vont très rarement jusqu’à la fouille corporelle.

Il faut avoir à l’esprit que la monnaie malagasy i.e. l’Ariary n’est pas exportable (sinon quelques billets en souvenir) et que toute devise échangée doit être dépensée sur place. Veuillez quand même conserver un peu d’argent liquide pour régler la taxe d’aéroport.

Certains produits font également l’objet de restrictions à l’exportation et nécessitent des autorisations spéciales de la part des administrations concernées : Service des Eaux et Forêts pour les plantes vives, Service Phytosanitaire pour les fruits, légumes et plantes sechées, Ministère du Commerce pour les pierres brutes. Il est évident que si vous désirez rapporter quelques gousses de vanille ou une petite géode d’améthyste achetée au marché d’Antananarivo, on ne vous fera aucune tracasserie.

Par contre, les douaniers seront très stricts sur certaines exportations totalement prohibées comme les plantes endémiques et rares (orchidées, euphorbiacées, didiéracées, pachypodia,…), les lémuriens, les crocodiles, les tortues, les objets authentiques et rares (aloalo, fossiles,…).

Mise à jour : 10/10/2011 à 23:20:36.
Photo d'Antananarivo Photo d'Antsiranana Photo de Fianarantsoa Photo de Mahajanga Photo de Toamasina Photo de Toliary

Contact : sales@32travelmadagascar.com | Tél : (+261) 32 45 088 46 / (+48) 607149933